Pâques ! Fête du renouveau !

Publié le par Paroisse Leguevin

Pâques ! Fête du renouveau !

ANNEE B.     PÂQUES    .     Léguevin  04 avril 2021

Evangile selon st Marc (16/1-7)

Aujourd’hui, c’est la plus grande et plus belle fête pour les chrétiens du monde entier. Après une année de confinement et de restrictions sanitaires, nous voilà tous réunis pour un renouveau bienfaisant ! C’est le printemps dans la nature, mais aussi dans nos cœurs ! Les cloches carillonnent joyeusement ! Que s’est-il donc passé il y a 2 000 ans ?  Quel événement a bien pu marquer tellement l’histoire que, depuis ce jour-là, « le premier jour de la semaine » est devenu le Dimanche, le Jour du Seigneur, le jour de la Résurrection ? En écoutant le récit de Marc, nous retrouvons la présence de trois femmes qui ont reçu les premières le fantastique secret …

           

Marie Madeleine, Marie Mère de Jacques, et Salomé ont entendu la plus merveilleuse « Bonne Nouvelle » : «Vous cherchez Jésus de Nazareth, le crucifié ? Il est ressuscité ! » Elles étaient venues à la rencontre d’un corps enseveli auquel elles voulaient apporter les soins traditionnels ; elles souhaitaient accomplir des rites de deuil envers un mort ; et voici qu’elles découvrent un tombeau vide. Leur recherche n’a plus de sens : pourquoi chercher le Vivant parmi les morts ?

            Signalons en passant, que ces trois femmes n’ont pas vu la résurrection. Elles n’ont pas subi un éclair éblouissant, comme un rayon de laser surnaturel. Elles ont, tout simplement, entendu une parole. Une parole à laquelle on peut croire… ou ne pas croire : « Jésus de Nazareth, le crucifié est ressuscité ! »

 

            Aujourd’hui en ce jour de Pâques, nous accueillons à notre tour ce message que la mort est vaincue en Jésus-Christ ! Ce message, depuis quelques jours, nous nous y préparons  par notre chemin vers Pâques !  « Si le grain de blé tombé en terre ne meurt pas  il reste seul ; mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruit » (Jn 12/24).

            Ce chemin est celui que nous avons voulu prendre pour suivre le Christ et l’accompagner de la mort à la Résurrection en passant par la joie des Rameaux et de la Sainte Cène.

           

            Pâques est la fête de la Vie où le Christ est entré et nous précède comme « premier-né d’entre les morts » selon l’expression de Saint Paul aux chrétiens de Colosses (Col 1/18) En contemplant et célébrant la Résurrection du Seigneur, nous fêtons notre propre victoire puisque avec lui, nous sommes ressuscités pour une vie nouvelle et éternelle en  Jésus Christ.

            Ainsi, dans la force de vie qui nous vient du Christ, nous passons notre existence à ressusciter tous les jours, c’est à dire à faire jaillir la vie en nous-mêmes et autour de nous. Cependant, nous sommes profondément marqués par l’atmosphère d’inquiétude, d’incertitude, de doute et de peur… face à la souffrance et au désarroi de tant de gens inquiets pour leur avenir. 

           

            Notre mission est claire : c’est être des vivants et faire vivre ! Il nous faut donc apprendre dès aujourd’hui à nous libérer de ce qui est force de mort en nous : péché, violence, déchéance du corps et abrutissement de l’esprit, abandon et mépris de soi… Nous avons à donner un vrai sens à notre existence, non pour l’enfermement dans l’égoïsme de la possession mais pour la libération dans la richesse d’aimer…  

            Mais une question se pose : où devons-nous réaliser notre mission ? Souvenons-nous de l’évangile entendu. Aux femmes bouleversées, l’ange leur dit : « Ne soyez pas effrayés ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ?....  il vous précède en Galilée. Là vous le verrez, comme il vous l’a dit ». Autrement dit : vous qui le cherchez, vous le verrez, non pas ici, à Jérusalem, la ville des villes, la ville sainte… mais vous le verrez en Galilée. C'est-à-dire là où tout a commencé, là où tout peut repartir.

 

            Pour nous présents, notre Galilée commune, c’est bien notre vie quotidienne… et c’est là que Jésus nous donne rendez-vous ! Aidons-nous mutuellement à répondre à notre vocation de baptisés ressuscités avec le Christ notre frère. Libérons la vie ! Chantons : « Jésus de Nazareth, le crucifié est ressuscité » ! La mort n’existe plus … Alléluia ! Que les cloches de nos églises carillonnent aujourd’hui la vérité de la foi de Pâques ! Christ est vraiment ressuscité ! Alléluia !

Publié dans Mot Père Philippe

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article